mercredi 15 août 2012

Hampi-Bangalore-Chennai-Mahabalipuram

Yo! Peu de jours se sont écoulés, mais nous avons traversé plus de la moitié du pays, alors je me suis dit que ça valait bien un petit post de transition.

Tout d'abord, nous avons terminé en beauté notre séjour idyllique à Hampi, en allant visiter les vertes contrées de l'autre côté de la Pampa (la rivière). Sur notre fringante pétrolette, bravant la chaleur puis la pluie, nous sommes allé visiter "the Monkey Temple", petite montagne au milieu des rizières, accessible par une longue montée de 600 marches roublardes, sur laquelle serait né le dieu-singe Hanuman (ça valait le coup).

Hanuman



Quand la nature reprend ses droits...

Après cela, ré-endossant nos gros sacs-maisons, nous sommes partis en bus-couchettes vers Bangalore (si si, vous avez bien lu: des bus-couchettes). Alors, soyons clairs, ça à l'air génial comme ça, certaines personnes doivent trouver ça génial, d'autres vous affirmeront que C'EST génial... Ne les croyez surtout pas! Bon, c'est à faire, pour l'expérience, mais soyez sûrs d'une chose, jamais vous n'arriverez à dormir dans un de ces machins là, aussi fatigués que vous soyez! Bref, tout ça pour dire que nous n'avons pas réussi à dormir et que nous avons donc du nous arrêter à Bangalore...




Bangalore est... comment l'exprimer... une... ville... Oui c'est ça, une ville... Mais une ville indienne! Au même titre que Bombay, Chennai, et toutes les autres grandes villes que nous allons traverser, Bangalore est l'archétype de la Super Mégapole, ultra tentaculaire, surpeuplée, sur-polluée, sur-bruyante, un vrai délice pour les sens, qui s'en trouvent complètement atrophiés tant ils sont sollicités. Vous imaginez bien que nous n'avons pas voulu nous éterniser là bas, surtout que nous dormions dans une sorte de complexe sportivo estudiantin nommé YMCA (les indiens ont un vrai souci quant à leur sexualité), un peu cher, un peu glauque, pas trop glop, bref, sympa, mais pas top.

Parce que l'on doit bien ça au riz tout de même!

Marché des guirlandes de fleurs

Partie de poker entre Bad Boys

Donc nous avons pris le train. Enfin! Bon, je n'ai pas réussi à monter sur le toit, mais je vous promets que j'y arriverai! C'est une expérience assez étrange: les wagons sont bondés (et encore nous étions en 2nde), des types passent toutes les cinq minutes, proposant en hurlant du thé, du café ou des chips; des mendiants, estropiés pour la plupart, circulent autant que les "serveurs", oui, c'est pour le moins étrange... Je me suis fait taper par un gamin de six ans parce que j'avais refusé de donner une pièce à sa mère, qui balayait les travées en rampant, puis je me suis fortement fait pincer le bras par un travelo en sari parce que j'écoutais de la musique en lisant mon bouquin et que je ne l'avais pas vu venir... Sympa, quoi! Heureusement, j'ai sympathisé avec les contrôleurs, qui m'ont invité dans leur cabine pour boire du thé et fumer des clopes (strictement interdites dans les gares!). A refaire, en 3ème classe!


Enfin, nous sommes arrivés à Mahabalipuram, petit paradis de la côte est, entre Chennai et Pondicherry. De nombreux temples nous attendent ici, le site a l'air fabuleux, et nous sommes à deux pas de la plage, ce qui ne gâte pas les choses. Première baignade aujourd'hui, dans le Golfe du Bengale, et figurez vous que l'espace d'un instant, je me suis cru sur la côte atlantique, à Contis, tant le courant, les baïnes et les surfeurs sont identiques! Premier gros coup de soleil également. Je pense être brûler au 15ème degré, mais ça va, ça va, ça pique un peu mais ça va...

Pour faire plaisir à Amélie... Et aux mecs, en général...


Content...

Vous en saurez plus d'ici quelques jours sur cette petite station balnéaire. Pour l'instant, nous avons privilégié le farniente, mais dès demain, nous louerons une moto pour partir explorer les environs. A bientôt, donc!

3 commentaires: